exhausser

exhausser

exhausser [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 1>
XVIIe; eshalcier v. 1175; lat. ex et a. fr. haucier « hausser »; la var. exaucer s'est spécialisée au XVIe exaucer
1Augmenter (une construction) en hauteur. élever, hausser, surélever, surhausser. Exhausser un mur. Exhausser une maison d'un étage. « ces coiffures qui nécessitèrent d'exhausser de plusieurs coudées le cintre des portes féodales » ( Villiers).
2Fig. et littér. élever, relever. La douleur « seule peut, en les épurant, exhausser les âmes » (Huysmans).
⊗ CONTR. Abaisser, diminuer. ⊗ HOM. Exaucer.

exhausser verbe transitif (de hausser) Augmenter la hauteur de quelque chose, le rendre plus élevé ; surélever : Exhausser une maison d'un étage.exhausser (difficultés) verbe transitif (de hausser)exaucerexhausser (homonymes) verbe transitif (de hausser) exaucer verbeexhausser (synonymes) verbe transitif (de hausser) Augmenter la hauteur de quelque chose, le rendre plus élevé ; surélever
Synonymes :
- élever
- surélever
Contraires :

exhausser
v. tr. Rendre plus haut. Exhausser un mur.

⇒EXHAUSSER, verbe trans.
A.— Augmenter la hauteur, le niveau (de quelque chose). Exhausser un mur, une maison. (Quasi-)synon. rehausser, surélever.
1. [Le suj. désigne l'agent, avec ou sans compl. indiquant le moyen] Ces coiffures qui nécessitent d'exhausser de plusieurs coudées le cintre des portes féodales (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 259). Il aurait peut-être assez d'argent pour (...) exhausser le chalet (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 38) :
Les couches d'humus (...) s'étendent sur la surface de la zone torride terrestre, au moyen de ses fleuves, dont la plupart (...) couvrent la terre et l'exhaussent par leurs alluvions...
BERN. DE ST-P., Harm. nature, 1814, p. 85.
2. [Le suj. désigne le moyen] Cette parure dite à la Marie-Antoinette, qui exhaussait tellement la tête et qui la chargeait d'un tel échafaudage de gazes (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 10, 1863-69, p. 360). Quand un étage l'exhaussait, la demeure s'ornait d'une tourelle (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 123).
Emploi pronom. à sens passif. La colline s'est exhaussée depuis de toute la masse des matériaux qui formaient la ville (SAND, Jeanne, 1844, p. 31). L'ombre du marquis, allongée démesurément, était portée sur ce panneau, faisant un jeu d'ombres chinoises, et on la voyait s'exhausser augmentée de deux cornes (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p. 217).
P. anal., dans le domaine de la mus. Si-ré [dans l'exemple donné] se change en utb-ré, ce qui exhausse la fondamentale et la tonalité d'une tierce mineure (GEVAERT, Harm., 1885, p. 312).
B.— Mettre (quelque chose, ou plus rarement quelqu'un) dans une position (plus) élevée.
1. [Accompagné d'un compl. prép. sur, au-dessus, etc.] Situer ou placer au-dessus de (quelque chose). Trois choses importantes manquent aujourd'hui à cette façade. D'abord le degré de onze marches qui l'exhaussait jadis au-dessus du sol (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 127). Cette porte, ancien seuil des marquis patriarches, Qu'au-dessus de la cour exhaussent quelques marches, Domine l'horizon (HUGO, Légende, t. 1, 1859, p. 360).
Emploi pronom. réfl. Il se revêtait (...) d'un habillement de toile goudronnée, (...) s'exhaussait sur des échasses (LATOUCHE, L'HÉRITIER, Lettres amans, 1821, p. 127).
Au fig. (Quasi-)synon. élever. Car il appartient à la religion, mais à la religion seule, d'exhausser l'homme au-dessus de l'humanité (COTTIN, Mathilde, t. 2, 1805, p. 97).
Emploi pronom. Mais par dessus toutes s'exhaussait maintenant la femme dont la monstruosité l'avait tant satisfait pendant des mois (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 141). Je ne vois (...) pas très bien en quoi il s'exhausse au-dessus de ses ridicules adversaires (BLOY, Journal, 1892, p. 81).
2. [Sans compl. prép.] Placer dans une position plus élevée. (Quasi-)synon. élever, lever; anton. abaisser, baisser. Romanes remplit de nouveau les bouteilles de manière à exhausser d'un demi-pouce le niveau de la gelée (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p. 18). Je soulevai le corps de Georges (...) J'exhaussai sa tête de façon à la maintenir droite dans mes mains... (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 151).
Emploi pronom. Son émersion [de la Nouvelle-Zélande] au-dessus des eaux s'accroît sans cesse. Certains points se sont exhaussés d'une toise depuis vingt ans (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 97). C'était l'épagneule... Ses oreilles se ridèrent en s'exhaussant (JAMMES, Rom. du lièvre, Contes, 1903, p. 30).
Au fig. Le deuil de l'Italie, unifiée par Sylla, fut immense et général, chez les grands, qu'il avait sauvés, comme chez les petits, qu'il avait exhaussés (L. DAUDET, Sylla, 1922, p. 284). Vaughan, et plus peut-être encore Donne viennent (...) d'exhausser le ton de ma tristesse (DU BOS, Journal, 1923, p. 262). Avec plus de chaleur que le violoncelle, il l'élève, l'exhausse, et (...) l'emporte vers une puissante conclusion (MARLIAVE, Quat. Beethoven, 1925, p. 71).
En partic. [Le compl. désigne une partie du référent du suj.] Exhausser le buste, la taille. (Quasi-)synon. dresser, élever. Il fut sur la place Saint-Étienne au bout de laquelle s'érige l'église de Saint-Michel. Celle-là exhaussait une façade de la Renaissance, et des tours encadrées de contreforts (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 308). Malheur au cerf qui parmi ses biches inquiètes exhaussant sa tête arborescente, Regarde l'étrange armée (CLAUDEL, Protée, 1914, II, p. 329).
Emploi pronom. à sens passif. Son maigre et nerveux visage, saillant des pommettes, s'exhaussait d'un de ces fronts qui donnent du ciel au rêve (CHÂTEAUBRIANT, Lourdines, 1911, p. 8).
Rem. La docum. atteste exhausteur, subst. masc., technol. Appareil destiné à transvaser dans un réservoir un liquide ou un gaz d'un réservoir placé à un niveau inférieur. Un exhausteur placé à la partie supérieure [du séchoir Sperber] appelle l'air du dehors à travers les étages du four (SAILLARD, Betterave, 1923, p. 273). Il existe aussi des pompes électriques et des exhausteurs : L'exhausteur est un appareil utilisant la dépression du moteur pour aspirer l'essence du réservoir (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 130).
Prononc. et Orth. :[], (j')exhausse []. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1119 « élever, donner plus de dignité à » (PH. THAON, Comput, 943 ds T.-L. : Dunc fut il [Christus] eshalciez); b) début XIIe s. exalcier « louer, glorifier » (Ps. Oxford, 58, 18, ibid.); 2. 1352-55 exhausser le keminee (Doc. A. Tournai ds GDF. Compl.). Dér. de hausser; préf. es- refait ultérieurement sur le modèle du lat. exaltare. Fréq. abs. littér. :164. Bbg. BLOCH (O.). Notes étymol. et lex. R. Ling. rom. 1935, t. 11, pp. 335-338. — QUEM. DDL t. 12 (s.v. exhausteur).

exhausser [ɛgzose] v. tr.
ÉTYM. XVIIe; exaulcer, XIVe; essaucier, v. 1175; eshalcier, au sens 2., v. 1119; lat. ex-, et anc. franç. haucier « hausser »; la var. exaucer « exalter en réalisant le vœu » s'est spécialisée au XVIe.
1 (1690, Furetière). Augmenter en hauteur. Élever, hausser, monter, remonter, surélever, surhausser. || Exhausser un mur, une digue. || Exhausser une maison d'un étage.Au p. p. || Arc exhaussé.Agric. || Exhausser un bas-fond au moyen de limon, de terre. Colmater; terrement.Talon qui exhausse la chaussure (→ Chaussure, cit. 2).Pron. || Le lit du fleuve s'est exhaussé.
1 Aplanissez dans les lieux arides
Une route pour notre Dieu.
Que toute vallée soit exhaussée,
Que toute montagne et toute colline soient abaissées !
Bible (Segond), Ésaïe, XL, 3-4.
2 La reine venait d'innover (…) ces coiffures qui nécessitèrent d'exhausser de plusieurs coudées le cintre des portes féodales.
Villiers de L'Isle-Adam, Contes cruels, « La reine Ysabeau », p. 180-181.
2 (V. 1119). Fig. et littér. Élever, ennoblir, relever.
3 (…) sans la douleur, l'humanité serait trop ignoble, car elle seule peut, en les épurant, exhausser les âmes.
Huysmans, En route, p. 105.
——————
exhaussé, ée p. p. adj.
Mis dans une position plus élevée; augmenté en hauteur.
4 Elles brûlaient dans les ténèbres, çà et là comme des phares à demi perdus dans la brume; et l'on n'apercevait d'autre mouvement sur la plaine que l'ondulation du fleuve, exhaussé par les cadavres et qui les charriait à la mer.
Flaubert, Salammbô, Pl., t. I, p. 885.
Archit. || Arc exhaussé. Surhaussé.
CONTR. Abaisser, baisser, descendre, diminuer, rabaisser. — Déprimer.
DÉR. Exhaussement.
HOM. Exaucer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • exhausser — Exhausser. v. act. (L H ne se prononce point.) Elever. Exhausser un plancher. exhausser une maison. Ne se dit que des bastiments …   Dictionnaire de l'Académie française

  • exhausser — (è gzô sé) v. a. 1°   Élever à une grande hauteur. •   Jadis en Grèce on en posa Le fondement ferme et durable, Puis jusqu au ciel on exhaussa Le faîte de ce temple aimable, VOLT. Temple du goût..    Fig. •   Les titres dont les hommes tâchent d… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • EXHAUSSER — v. a. Élever plus haut. Il ne se dit qu en parlant De constructions, d édifices. Exhausser un mur, une maison. Exhausser un plancher. EXHAUSSÉ, ÉE. participe, Un plafond très exhaussé, trop exhaussé, Très haut, trop haut …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • EXHAUSSER — v. tr. élever plus haut. Il se dit surtout en parlant de Constructions, d’édifices. Exhausser un mur, une maison, un perron. Un plafond très exhaussé, trop exhaussé …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • exaucer — [ ɛgzose ] v. tr. <conjug. : 3> • XVIIe; exaulcer 1543; var. de exhausser, au sens fig. de « écouter une prière », avec infl. du lat. exaudire 1 ♦ Satisfaire (qqn) en lui accordant ce qu il demande (en parlant de Dieu, d une puissance… …   Encyclopédie Universelle

  • exhaussement — [ ɛgzosmɑ̃ ] n. m. • mil. XVe; essaucement fin XIIe; de exhausser ♦ Action d exhausser; son résultat. ⇒ élévation, surélévation. Exhaussement d un mur, d un édifice. ⊗ HOM. Exaucement. ● exhaussement nom masculin Action d exhauss …   Encyclopédie Universelle

  • hausser — [ ose ] v. tr. <conjug. : 1> • halcer XIIe; lat. pop. °altiare, de altus « haut » 1 ♦ Donner à (qqch.) de plus grandes dimensions dans le sens de la hauteur. Hausser une maison d un étage. ⇒ exhausser, surélever. 2 ♦ Mettre à un niveau plus …   Encyclopédie Universelle

  • colmater — [ kɔlmate ] v. tr. <conjug. : 1> • 1820; it. colmata, de colmare « combler » 1 ♦ Exhausser (un bas fond), modifier la nature de (un sol) en y faisant séjourner de l eau riche en limon, qui s y dépose. Colmater un sol raviné, infertile. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • surélever — [ syrel(ə)ve ] v. tr. <conjug. : 5> • v. 1400; de sur et élever 1 ♦ Accroître la hauteur de, donner plus de hauteur à. ⇒ exhausser, hausser, surhausser. Surélever une maison ancienne d un étage. Rez de chaussée surélevé, qui n est pas de… …   Encyclopédie Universelle

  • surhausser — [ syrose ] v. tr. <conjug. : 1> • 1690; de sur et hausser ♦ Rare Surélever. ⇒ exhausser. ● surhausser verbe transitif Accroître quelque chose en hauteur : Surhausser un bâtiment. ● surhausser (synonymes) verbe transitif Accroître quelque… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»